« Manier un violon et en jouer, c'est se livrer aux gestes de la caresse et de l'évocation, en tirer un son qui atteint la main du maître. Il est enjôleur et fascinant, passif si l'on veut, mais prêt à réagir au moindre attouchement. »

Yehudi Menuhin

Le violon est réputé comme étant le plus beau des instruments mais aussi le plus complexe. C'est pourquoi l'approche, l'esprit et la philosophie qui animent les cours sont déterminants pour les progrès et le plaisir de l'élève dans la pratique de son instrument.


Cours de violon : quelques notions fondamentales

  • le violon et l'archet doivent être tenus de façon naturelle : c'est à cette condition que le violoniste acquiert la souplesse indispensable à la beauté du son et aux progrès ultérieurs.
  • la justesse doit être rigoureuse : c'est là le travail d'une oreille bien formée.
  • le son doit être beau, tout en profondeur, que l'on soit débutant, amateur ou d'un niveau plus avancé. C'est indispensable à la poursuite de l'instrument. La beauté du son est l'âme, la raison d'être du violon... et souvent celle du violoniste.
  • le violon et l'archet donnent au violoniste ce qu'il leur demande de donner. Plus l'exigence est grande, plus le résultat est grand. Il faut pour cela une certaine « intelligence » dans l’entraînement.
  • le violon est un instrument charmeur : envoûtant, il permet de développer chez l'élève sa sensibilité, d'exprimer ses émotions et ses qualités d'interprétation.
    Un mot d'ordre : jouer intense !